Rencontre Etudiants master Migration Studies – Observatoire – associations

Contrôles aux frontières, co-constructions et partages des savoirs. L’expérience des Alpes-Maritimes

Vendredi 9 décembre 2022 17h-19h

Rencontre organisée par l’Observatoire des migrations dans les Alpes Maritimes, le master Migration Studies, avec les interventions de plusieurs associations

La question migratoire, qu’elle soit abordée sous l’angle de l’expérience des migrants, des politiques publiques ou des mobilisations solidaires est aujourd’hui au cœur de nombreux débats de société. Dans un contexte ou l’instrumentalisation politique et l’émotion spontanée prennent souvent le pas sur la réflexion, cette rencontre propose de mettre en perspective différentes modalités de construction des savoirs et de diffusion de la connaissance sur ce sujet.

Dans l’esprit qui a présidé à la création de l’Observatoire des migrations dans les Alpes-Maritimes, nous proposons de faire dialoguer des acteurs de terrain avec des universitaires et, à travers leur production artistique, des réfugiés, dans une démarche de décloisonnement des savoirs. On interrogera la façon dont ces diverses formes de connaissances peuvent s’alimenter pour une meilleure appréhension des enjeux de la migration par un large public.

Programme :

  • Présentation de l’approche et des travaux de l’Observatoire, Pinar Selek
  • Thèse en cours : Militarisation de l’espace, rapports spatiaux de race et de classe à la frontière franco-italienne : une géohistoire du contrôle des « indésirables » dans les Alpes du Sud, Sarah Bachellier, doctorante à l’Université de Grenoble
  • Variété des écritures autour de la frontière : Le manège des frontières (ObsMigAM, 2020) et Les Sentinelles : Chroniques de la fraternité à Vintimille (Teresa Maffeis et Aurélie Salvi, 2020)
  • Rencontre avec des acteurs de terrain :
    • Rendre compte des actions à la frontière (Agnès Lerolle CAFFI)
    • Les publications de la Cimade
    • Le réseau éducation sans frontière
  • Vernissage de l’exposition créée par les usagers d’un espace d’accueil pour réfugiés, Marilou Sarrut, doctorante à l’Université de Paris Cité.

Les échanges entre étudiants, acteurs de terrain et universitaires pourront être poursuivis autour d’un apéritif offert par l’Université Côte d’Azur


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.